Isabelle et Jean Pierre Venture

MAS DE LA SERANNE

"Vigneron, c'est (pas toujours) du gâteau !"

Jean Pierre dirigeait une usine de fabrication de patisseries et Isabelle était infirmière. Ils avaient quitté leur Languedoc natal pour la région toulousaine. Après vingt années loin de leur "pays" et au tournant de la quarantaine, ils rêvaient de rentrer chez eux (le berceau de la famille d'Isabelle est à St Guilhem le Désert).

Les anciens de la famille "faisaient" du vin et la reconversion les tentait. Ingénieur de formation, Jean Pierre ne voulait pas partir à l'aventure (eh oui, nous ne craignons pas la facilité !) et il demanda à Guilhem Bruguière de lui enseigner les rudiments du métier tout en suivant des cours en candidat libre à l'Ecole Supérieure d'Agronomie de Montpellier.
Trouver quelques vignes vers Aniane, louer une maison, aménager une cave précaire, travailler dur, puis travailler encore, oublier les loisirs, apprendre à comprendre, lâcher la seringue et empoigner le sécateur (n'est-ce pas Isabelle ?)...Ce ne fut pas la descente d'un long fleuve tranquille !

1998, premier millésime du MAS de la SERANNE, offrait déjà cette finesse et ces épices douces qui caractérisent les vins du domaine. Par achats successifs et après construction d'une cave fonctionnelle, le Mas a atteint son équilibre avec une quinzaine d'hectares répartis sur les trois types de terroirs d'Aniane. Dans ce triangle d'or, si souvent starifié, les Venture n'ont pas pris la grosse tête. Bosseurs et sérieux, ils ont vite appris, sans se croire pour autant "arrivés". Comme tout bon vigneron, ils savent qu'ils ont encore beaucoup à découvrir, et que chaque millésime apporte son lot de joies, de découvertes et de peines.

Jean Pierre aime jouer collectif, apprécie les échanges et fait confiance au groupe pour progresser : cheville ouvrière de la nouvelle appellation TERRASSES du LARZAC, il se réjouit de la reconnaissance des qualités de ce beau terroir.

Nous aimons bien l'équilibre de ses rouges qui se boivent jusqu'à la dernière goutte de la bouteille, sans fatigue ni saturation des papilles. LE CLOS DES IMMORTELLES est notre rouge coup de coeur, ANTONIN ET LOUIS la très belle bouteille de garde et LES GRIOTTIERS rouge et OMBELLES (Grenache blanc et Roussanne) sont de vrais vins plaisir, à boire sur leur fruit.

Chapeau bas pour ce beau travail !