Gazette

Grange des Pères 1992

Le 4 décembre 2019, s'achevait sur Idealwine, site de vente aux enchères en ligne, la dispersion de la collection d'un amateur "distingué" qui comportait, entre autres flacons, 150 bouteilles de Grange des Pères. Certaines de ces bouteilles ont atteint des sommets insoupçonnables ! Le blog d'Idealwine précise : "...la verticale allant de 1992 à 2016. Parmi les lots mis en vente, trois flacons ont dépassé le seuil des 1 000€ : le 1992, le 1993 et le 1994, soit les trois premiers millésimes produits. La bouteille de 1992 a donné lieu à une véritable bataille d’enchères entre trois internautes et a finalement été adjugée à un amateur français à 5 219€, un record. Le 1993 a atteint 1 418€, un prix en hausse de 770% par rapport à sa mise à prix."
Et nous, qui avons connu l'émotion de goûter ce 92 à sa sortie en 1994 (la bouteille se vendait au prix non négligeable de...75 francs), gardons le souvenir d'un vin qui tranchait sur tout ce que nous connaissions du Languedoc. Son éclat et son soyeux restent fixés à jamais dans nos "mémoires papillaires".
La Grange a fait son chemin, son succès n'a jamais fléchi, la famille Vaillé n'a jamais sombré dans la facilité, la poudre aux yeux. Que valent aujourd'hui gustativement les premiers millésimes ? Seul Laurent Vaillé le sait, nous n'avons pas gardé de bouteilles; et si nous en avions gardé, serions-nous tentés d'alimenter ce système ridicule qui déconnecte complètement le vin de ses racines ? Racines paysannes, "nourriture liquide" à partager, émotions à offrir. Il n'y a pas de limites à l'indécence et le vin n'échappe pas au phénomène vertigineux du "à n'importe quel prix, puisque c'est rare, que je le veux et que j'ai les moyens !".
Mais, au fait, le doute nous habite : et s'il s'agissait d'un "montage" organisé par deux ou trois détenteurs de vieux millésimes de Grange qui feraient monter artificiellement la cote ? Il va falloir suivre de près les prochaines offres sur Idealwine.

Retour