Gazette

Canicule au sud et flambée à Bordeaux

...on ne l'avait pas vu ! Une semaine après le pic de température de l'épisode caniculaire, l'heure est au douloureux constat : de très importants dégâts sont survenus sur raisins et feuillage. Le Gard paie le plus lours tribut, mais l'Hérault n'échappe pas à l'effet "lance-flamme" consécutif aux 42 à 45 degrés enregistrés sur certains secteurs. Les Terrasses du Larzac seraient fortement touchées sur les communes d'Aniane, Montpeyroux, Jonquières...Le Pic St Loup est frapé lui aussi, à St Drézéry, la vignronne-écrivaine-journaliste Catherine Bernard a formulé ses vives inquiétudes sur l'avenir de l'agriculture en général et, plus précisement, sur le devenir de nos civilisations à l'aune de la brutalité de l'accélération du réchauffement de la planète (propos relayés par de nombreux organes de presse).
Dans un registre très différent, tout aussi excessif mais sans aucun caractère de gravité (le ridicule n'a pas tué fréquemment), Loïc Pasquet, créateur du bordeaux Liber Pater dont les tarifs évoluent déjà en zone "stratosphérique" à plus de 4000 euros la bouteille (oui, oui) a enfin atteint son but ultime : après avoir réalisé le Bordeaux le plus cher, proposer le vin le plus cher du monde. Le millésime 2015 de Liber Pater sort donc à...30000 € la bouteille. Enfoncée la Romanée Conti * avec ses 20 à 25000 € de moyenne pour le même millésime. Dans un premier temps, seulement 240 bouteilles de Liber Pater 2015 sont proposées à la vente; il ne vous faudra pas tarder à vous mettre sur les rangs pour obtenir la vôtre !!!

*Il s'agit, bien sûr de comparer à millésime égal, la Romanée Conti conservant encore une belle avance avec les deux bouteilles de 1945 vendues aux enchères en 2018 qui ont largement franchi le cap des 450000 € la bouteille.

 

 

Retour